PEINTURE

Vous souhaitez, vous aussi, me poser une question ? Contactez-moi par email !
 

1. OÙ PUIS-JE VOIR TOUS VOS TABLEAUX ?

Vous trouverez l'ensemble de mes tableaux :

Quelle que soit la page choisie, un moteur de recherche vous aidera à affiner vos requêtes : par collection, nom de tableau, taille, format, prix.

Attention : logiquement, plus vous faites de requêtes, plus vous limitez le nombre de réponses... ;-)

2. JE NE VOIS PAS LES DATES DE CRÉATION DE VOS TABLEAUX. QUELLE EST LA CHRONOLOGIE ?

Je n'ai, en effet, pas indiqué les dates de création de mes tableaux, pour ne pas les "figer" dans le temps, car j'aime ce qui est intemporel.

De plus, j'aime revenir sur de vieilles collections pour les compléter, faire en sorte que le mot "fin" n'existe pas...

Cependant, pour répondre à votre question, j'ai créé mes 12 collections dans l'ordre suivant :

Avant 1997 :

  • "Mayflowers" (art figuratif - fleurs et paysages)
  • "Aquarine" (aquarelles - marines, paysages de mer et oiseaux)
  • "Univers de muses" (portraits de femmes - art figuratif)
  • "L'empreinte du Temps" (art conceptuel)

Avant 2006 :

  • "Un monde d'hommes" (art abstrait)
  • "Kaléidoscope" (art abstrait)
  • "Hommage" (pop-art)

Depuis 2007 : (collections en cours)

  • "Visions célestes" (atmosphérisme abstrait / art abstrait visionnaire)
  • "Visions célestes 2.0", "Noosphère" et "Illusions réelles" (arts numériques)
  • "Vertiges chromatiques" (art abstrait lyrique & action painting)
  • "Evanescence" (art abstrait symbolique et expressionniste)
  • "Fictions poétiques" (art abstrait symbolique et expressionniste)
  • "Naturessences" (abstraction lyrique et symbolique & figuration libre)
  • "Renaissance" (asbtraction semi-figurative, art abstrait lyrique)

3. EST-CE VOUS QUI ÉCRIVEZ LES TEXTES DE PRÉSENTATION DE VOS COLLECTIONS ?

Tout à fait. J'écris la totalité des textes présents sur mon site internet, sauf s'il s'agit de citations, auquel cas elles sont inscrites entre guillemets et mentionnent le nom de leur auteur.

4. VOS "VISIONS CÉLESTES" REPRÉSENTENT-ELLES DES CONSTELLATIONS ET LESQUELLES ?

Non, mes tableaux ne sont pas des reproductions de constellations ou autres paysages célestes existants ; ce ne sont que des paysages que je vois en rêve et essaie de reproduire le plus fidèlement possible (d'où le titre "Visions célestes" de ma collection). Il ne s'agit donc pas d'art figuratif, mais d'art abstrait.

Cependant, l'astronomie m'a toujours passionnée. Je ne trouve rien de plus beau que le ciel, au sens large, notamment Althaïr, dans la constellation de l'Aigle, les pouponnières d'étoiles d'Orion et les "dentelles" du Cygne... Alors je suis très certainement influencée, au moins par leurs couleurs fascinantes !

>>> Consulter mes sources d'inspiration sur ma page Pinterest

5. J'AI LU QUE VOUS PEIGNEZ LE SOIR, PARFOIS LA NUIT. OÙ TROUVEZ-VOUS ASSEZ DE LUMIÈRE ?

La nuit est un moment magique pour peindre, car tout est calme ; le temps s'arrête et tout semble devenir possible, c'est là que la pensée peut le plus librement s'exprimer. Mais en effet, il n'y a plus de lumière et il est difficile de voir clairement les couleurs que l'on utilise. Le lendemain matin, on a souvent de mauvaises surprises car les lumières électriques ont une fâcheuse tendance à altérer et jaunir les couleurs.

Mais tout problème a sa solution : je place mon chevalet sous des néons qui, pour ne pas citer de marque, sont destinés aux photographes professionnels… je bénéficie ainsi d'une lumière semblable en tous points à celle du jour. Cependant, je ne termine jamais une toile la nuit ; pour les dernières retouches, rien de tel que la vraie lumière du soleil ! C'est donc, en général, le week-end, que je fais les finitions.

6. VOUS DITES QUE VOS TABLEAUX FORMENT DES HISTOIRES Å SUIVRE. POUR TOUTES LES COLLECTIONS ?

Toutes mes collections de tableaux sont thématiques et donc construites autour d'un point central.

Cependant :

  • soit ce dernier est affiché d'emblée, comme dans la collection "Visions célestes", où le ciel sert de support pour éveiller la conscience de chacun à des questions spirituelles, existentielles, philosophiques,...;
  • soit il est volontairement caché aux yeux des spectateurs. La collection est alors construite comme un jeu de piste, avec des codes à découvrir. C'est la raison pour laquelle mes tableaux ont toujours plusieurs lectures possibles. Plus on les regarde, plus les images se forment et se déforment pour former de nouvelles images... Dans la collection "Vertiges chromatiques", par exemple, prenez deux tableaux qui n'ont apparemment rien à voir l'un avec l'autre (ex : "La corne d'abondance" et "La porte du soleil") assemblez-les, puis ajoutez-en un troisième et... ces tableaux deviendront alors comme les pièces d'un puzzle géant constituant un nouveau tableau... Je vous mets sur la piste, mais ensuite... à vous de jouer... tout en sachant que comme un écrivain qui écrit des trilogies, je n'ai pas encore terminé la collection et qu'il manque donc des pièces au puzzle !

7. QUE VEUT DIRE "COLLECTION PRIVÉE" ?

Il s'agit de tableaux qui ont une histoire assez personnelle et que j'aime particulièrement ; soit je les ai offerts à mes proches, soit je ne souhaite pas les vendre, au moins pour le moment...

C'est notamment le cas de ma collection "Visions célestes". Si je devenais un jour une artiste célèbre, c'est cette collection que je lèguerais à un musée pour les générations futures.

8. COMBIEN DE TEMPS VOUS FAUT-IL POUR PEINDRE UN TABLEAU ?

Cela dépend de l'inspiration du moment, de l'état d'esprit dans lequel je me trouve, de la taille de la toile, de la lumière qu'il y a dehors et de la technique utilisée, aussi, car certains types de peintures sèchent plus vite que d'autres ou nécessitent des apprêts, plusieurs couches,…

La seule chose que je peux vous dire est que peindre demande du temps et des efforts permanents. Rien ne "tombe du ciel", même lorsque ce ciel est justement ma principale source d'inspiration ! La peinture nécessite des efforts constants pour "se faire la main" puis ne pas la perdre au fil du temps ou de l'évolution de son inspiration.

Pour cela, il n'y a pas de miracle : il faut travailler et travailler encore… je peins trois à quatre heures par jour, au minimum, essentiellement le soir, après mon travail au bureau, parfois même la nuit, et la presque totalité de mon temps libre, ce qui m'incite à confirmer la pensée de Jean Cocteau : "L'art n'est pas un passe-temps, mais un sacerdoce !"

9. CELA VA VOUS PARAÎTRE ÉTRANGE, MAIS DANS VOS VISIONS CÉLESTES, JE VOIS COMME UN VENTRE DE FEMME, QUELQUE CHOSE EN GESTATION... EST-CE JUSTE UNE IDÉE ?

Ma collection "Visions célestes" ne représente pas le ciel au sens propre du terme, mais l'au-delà tel que je l'imagine ou plutôt le conçois, avec un rapport direct entre microcosme et macrocosme. Alors, bien que je n'aie pas choisi de représenter ce que vous voyez dans mes tableaux et ne l'avais pas même remarqué de prime abord, la relation me paraît tout à fait intéressante et pertinente.

En effet, en dehors de toute considération religieuse supposant ou non une vie après celle-ci, que peut bien être l'au-delà, sinon le passage d'un monde à un autre, d'une forme de vie à une autre ? Serait-il, dès lors, incohérent de considérer notre cosmos comme une "matrice" ? N'existe-t-il d'ailleurs pas tout là-haut, des "pouponnières" d'étoiles ? Elles vivent et meurent, comme nous, mais nous cherchons encore à savoir d'où elles sont issues... cette collection de tableaux, qui est ma préférée, est une quête permanente ; elle pose en images, parfois surréalistes, cette question existentielle : "D'où venons-nous et où allons-nous" ?

10. COMMENT FAÎTES-VOUS POUR ÊTRE AUSSI PRODUCTIVE ?

Peut-être ai-je appris à vivre comme si chaque jour était le dernier ; peut-être ne puis-je me passer de peindre tous les jours, simplement parce que je voudrais mourir un pinceau à la main... La peinture fait partie intégrante de ma vie, elle occupe toute la place !

Je ne sais si je suis "productive" comme vous dites. Je dirais plutôt "créative" et "réactive". "Produire" suppose de faire des choses rapidement et en série, ce qui n'est pas mon cas. Lorsque l'inspiration est là, je la saisis, voilà tout !
Et je fais en sorte de mettre à profit le don que j'ai reçu en l'utilisant le mieux et le plus souvent possible. Je peins presque tous les soirs et tous les week-ends, dès que j'en ai la possibilité, en fait !!!

Quoi qu'il en soit, ce n'est pas le "temps" que l'on passe sur un tableau qui compte, mais le résultat et surtout ce que l'on met de soi dans ce tableau...

11. QUAND JE LES REGARDE DE LOIN, JE VOIS SOUVENT DES OISEAUX DANS VOS TABLEAUX ABSTRAITS, EST-CE VOULU OU JUSTE UNE ILLUSION ?

Il y a, en effet, des oiseaux (ou au moins des plumes stylisées !) dans un grand nombre de mes tableaux : "L'Alter ego", "Alta atalis patent", "L'oiseau de bohême", "Le sceau de l'hirondelle", "L'appel de Gallus, ou le Jour nouveau", "Ex chrysalis", "L'envolée lyrique", "L'arbre d'Annwyn", "Née sous un ciel de plumes", "Hypnose", "Qâlam, la plume suprême", "Le vol du Phoenix", "Au jardin des délices", "L'île aux oiseaux", "Envol", "L'orgueil et la raison", "Le nid", "Esperanza" ,"Colloque ailé", "Naissance d'un Phoenix", "Portrait d'un oiseau", "Cap sur K'ouen-Louen", "Les larmes du Ciel", "La porte du soleil", "La voie de la Huppe", "La langue bleue des oiseaux", "Invitation au voyage", "L'éternel retour ou le secret de l'oiseau bleu", "Envol d'ibis sur Marajo", "L'arbre de Fenghouang", "L'ibis de Job", , "Confidences d'un lotus", "Le chant du cygne", "Sous les ailes d'Anqa", "L'appel du Sîmorgh", "Une vie à tire d'ailes", "Le printemps d'Aucellus", "La part du colibri", "Le ravissement de Ganymède", "Le chant du Phoenix", "Les ailes du Destin", "La barque d'Anqa", "Iris et l'hirondelle", "La voie de Sîmorgh","L'envol d'Alcyon",...

Même ma signature, que l'on trouve au dos de mes tableaux, représente un oiseau, mi-colombe, mi-alouette pour la symbolique !

Les oiseaux (principalement le Phoenix aussi appelé "Sîmorgh" ou "Anqa", "l'oiseau de Paradis", les cygnes, colombes, albatros, colibris, ibis rouges) me fascinent, en effet, depuis ma plus tendre enfance : notamment parce qu'ils appartiennent à deux mondes en même temps, parfois même trois : ils peuvent passer de l'un à l'autre quand bon leur semble, instantanément, et ne connaissent ni frontières, ni limites... un rêve qu'aucun être humain n'a encore eu le loisir de s'offrir... la LIBERTE TOTALE !!!

"Légèreté de l'oiseau qui n'a pas besoin, pour chanter, de posséder la forêt, pas même un seul arbre..." (Christian Bobin) >>> Voir le texte descriptif de ma collections "Fictions poétiques".

12. L'ART NUMÉRIQUE, ÇA CONSISTE EN QUOI ET, SI J'ACHÈTE UNE OEUVRE, SUR QUEL SUPPORT LA RECEVRAI-JE ?

Les oeuvres numériques (digitales) sont des créations réalisées sur ordinateur, à l'aide de logiciels spécifiques. Elles peuvent être imprimées sur de nombreux supports, notamment papier photo, toile, plaques d'aluminium ou de plexiglass, dans différentes tailles, selon la qualité de définition et la résolution des "photos" de base...

Personnellement, je propose des tirages sur papier photo mat ou brillant, que j'encadre ensuite ou place sous verre anti-reflets ou des tirages sur plexiglass, bien que le coût d'achat de ce dernier support soit relativement élevé à l'unité. Je ne propose pas, pour le moment, de reproduction en série, même limitée.

13. QUE SIGNIFIE "ART ABSTRAIT LYRIQUE" ?

L'art abstrait lyrique est une forme d'art selon laquelle les artistes "expriment de façon spontanée les rythmes et les impressions qu'ils ressentent". La gestuelle du peintre y joue donc un rôle très important. Ce mouvement artistique privilégie aussi la liberté et l'émotion, opposées à l'abstraction géométrique, que l'on observe par exemple, dans le "suprématisme".

Ma collection "Vertiges chromatiques", par exemple est le fruit de mon inspiration lorsque j'écoute de la musique jazz et mes pinceaux ont donc tendance à "danser" sur la toile comme pour traduire ce que je ressens à l'écoute de ces mélodies au rythme imprévisible et aux tons saccadés ; à ce titre, ma peinture emprûnte sans doute aussi beaucoup au mouvement connu sous le nom très imagé "d'action painting."

14. POURQUOI PEIGNEZ-VOUS À L'ACRYLIQUE ET NON À L'HUILE ?

Pour de nombreuses raisons, la première étant que je suis soucieuse de notre environnement et que la peinture acrylique est écologique.

Ensuite, parce que je suis allergique aux produits de synthèse et que les solvants nécessaires pour diluer et travailler la peinture à l'huile sont extrêmement nocifs. Ils me provoquent des maux de tête absolument insupportables. Alors j'évite autant que faire se peut...

Enfin, j'aime l'acrylique parce qu'elle sèche très vite (1 heure) et me permet donc de laisser libre cours à mon imagination, ma peinture étant "instinctive".

15. QUAND ON FAIT DU FIGURATIF, ON VOIT VITE QUAND ON A RÉUSSI OU PAS UN TABLEAU CAR C'EST TRÈS TECHNIQUE ET ON VOIT VITE LES DÉFAUTS. QUAND ON FAIT DE L'ABSTRAIT, COMMENT SAIT-ON QU'UN TABLEAU EST RÉUSSI ?

Grande question !!! Il faudrait déjà, alors que l'art est totalement subjectif redéfinir ce qu'est un tableau "réussi". Car ce qui vous plaît sur un plan artistique ou technique peut déplaire à une autre personne et inversement.

Comment savoir si un tableau est réussi... aux yeux du peintre qui a mis son coeur et ses tripes dans son oeuvre ? aux yeux du critique d'art qui va juger l'oeuvre par rapport à sa technique et chercher absolument à comparer son auteur à un autre pour le "classifier" ? aux yeux du spectateur qui, s'il ne fait pas l'effort de comprendre l'oeuvre au-delà du premier ressenti se contentera d'un "J'aime" ou "je n'aime pas du tout" comme on l'entend souvent ?

A mes yeux, au-delà de la précision du geste, de la technique adoptée, un tableau est réussi lorsqu'il provoque chez celui qui le regarde une émotion, quelle qu'elle soit, lorsqu'il raconte une histoire, lorsqu'il interpelle...

Chaque fois que je termine un tableau, c'est comme si j'avais mis un bébé au monde : le tableau a une vie qui lui est propre. Ce n'est peut-être pas le plus beau bébé du monde, mais il faut lui laisser une chance de vivre. Et pour vivre, un tableau doit être vu, jugé et critiqué au sens noble du terme et ça, déjà, c'est une grande réussite!

Je dirai donc : un tableau est réussi lorsqu'il ne laisse pas indifférent...

16. EST-CE QU'IL VOUS ARRIVE DE JETER DES TOILES ?

Oui, assez souvent. Chaque fois que je suis insatisfaite du résultat, en fait !

Il y a des jours "avec", où l'inspiration est là, les associations de couleurs me viennent naturellement... et des jours "sans", où rien ne se passe comme je le voudrais. C'est, étrangement, ce qui me plaît dans la peinture, son côté "magique". Je laisse mon coeur, mon esprit et mon imagination me guider, je ne maîtrise rien, pas même le résultat final, par rapport à l'idée originale que je me faisais du tableau. Je crois qu'on appartient à ses oeuvres plus qu'elles nous appartiennent...

Je dois avouer que je jette aussi régulièrement les toiles qui ne me touchent plus. Si je ne ressens rien devant un tableau, alors il n'a plus lieu d'être à mes yeux.

17. VOUS JETEZ VOS TABLEAUX ??? POURQUOI NE PAS LES NE RETOUCHER PLUTOT ?

Je peins de façon totalement instinctive et, en général, très vite, un peu comme de l'écriture automatique, pour traduire le plus fidèlement possible l'image que j'ai en tête. Si je suis interrompue pendant que je peins (un coup de téléphone suffit !), je me déconcentre et c'est fini... je ne pourrai jamais terminer ma toile.

Chaque fois que j'ai essayé de reprendre une toile, hormis pour des finitions, bien entendu, c'est comme si je traitais deux sujets à la fois : mes couleurs ont beau être les mêmes, je n'arrive plus à les associer, le geste n'a plus la même intensité...

Je ne reprends donc plus jamais mes tableaux. S'ils sont "réussis" (à mes yeux au-moins), je les conserve. Sinon, je les détruis.

18. QUELLE EST VOTRE COLLECTION PRÉFÉRÉE ?

Il m'est très difficile de répondre à votre question... C'est comme si j'avais une dizaine d'enfants et que vous me demandiez de faire un choix parmi eux, pour désigner celui que j'aime le plus ; je ne le peux pas ! Chacun de mes tableaux est une partie de moi ; chacun a une histoire et correspond à une étape importante de ma vie, une évolution aussi…

Disons que "Visions célestes" est ma préférée, car c'est la collection qui me "ressemble" le plus. Bien que la plupart des gens y voient des constellations, nébuleuses ou autres paysages célestes, seules les personnes que j'aime et qui me connaissent réellement savent ce qui se cache derrière cette collection extrêmement secrète et largement "codée" sur le plan symbolique. C'est l'histoire d'une quête permanente que je mènerai, je crois, jusqu'à mon dernier souffle. Et je ne révèlerai son histoire que dans un livre que j'ai commencé à écrire en 2008.

Mais pour répondre à votre question : chacune de mes collections ayant sa propre histoire, toutes me sont chères. Je crois simplement qu'avant de mourir, je les regarderai un peu comme les saisons de ma vie, tour-à-tour pleine d'espoirs, de doutes, de regrets, de passion,...

"Visions célestes" pose un regard plein de sagesse sur l'existence (d'où venons-nous, où allons-nous et pourquoi ?), "Evanescence" met en avant la fragilité de la vie qui fait aussi toute sa beauté, "Vertiges chromatiques" et "Fictions poétiques" chantent la vie, l'espoir, l'insouciance, des collections pleines de symboles, aux couleurs pétillantes, qui n'ont d'autre but que de clamer que la vie est courte, alors : "CARPE DIEM" ! Il faut en profiter pleinement ! Ces deux collections bougent dans tous les sens, invitent les spectateurs à entrer dans la danse, elles sont un cri d'amour autant qu'une ode à la vie.

19. J'AIME BIEN VOTRE COLLECTION POP-ART. EST-CE QUE CE SONT DES REPRODUCTIONS D'ANDY WARHOL ? ET SAURIEZ-VOUS FAIRE MON PORTRAIT ?

Non, ces tableaux (Collection "Hommage") sont tous des créations originales. Je les ai réalisés d'après photos de mes actrices préférées, "à la manière" d'Andy Warhol, en hommage à son travail, car c'est un artiste que j'apprécie particulièrement.

Pour ce qui est de peindre votre portrait façon pop-art, je n'en ai jamais fait sur commande. Je n'ai rien contre, mais il y a des artistes spécialisés dans ce domaine, ce qui n'est pas mon cas. En outre, de nombreux sites internet proposent cette prestation et ce, à des prix défiant toute concurrence.

Alors même si ce n'est pas du tout le même travail (qualité, temps passé,...), je préfère continuer à créer selon mon inspiration !

20. VOUS PEIGNEZ EN MAJORITÉ DES TOILES ABSTRAITES ; POURQUOI NE PLUS FAIRE DE FIGURATIF ? MOI, J'AIME BIEN VOS PORTRAITS DE "MUSES"

Ma collection "Univers de muses" correspond à mes "débuts". Merci de vous y intéresser

Comme de nombreux artistes, j'ai commencé par le figuratif, essentiellement des portraits de femmes et des fleurs, car rien ne me touche plus que ce style chez les maîtres du passé.

Cependant, je peins, en effet, essentiellement des toiles abstraites, car le style figuratif ne me permet pas d'exprimer de façon assez complète et précise ce que je ressens. Il y a des sentiments, des rêves, des pensées, des croyances qu'on ne peut dépeindre avec des formes, car ces dernières ne sont pas "communes". Ce serait comme écrire un livre tissé de mots qui n'existent que pour son auteur et sont donc incompréhensibles pour les lecteurs, car ils ne sont recensés dans aucun dictionnaire...

Le style abstrait permet de dépasser les frontières de la pensée, d'outrepasser les limites physiques des tableaux et surtout, je suis fascinée par le phénomène de scotomisation (= l'esprit voit ce qu'il choisit de voir), l'idée que, devant un même tableau, dix personnes puissent toutes y trouver des sens et symboles différents ; rien n'est dicté, l'esprit est totalement libre de créer un nouvel univers en soi, à partir de formes et couleurs données. C'est peut-être moins évident, en regardant un tableau figuratif, d'imaginer autre chose que ce que l'on voit (je parle de paysages et du mode pictural essentiellement, exception faite des attitudes et expressions données aux personnages qui peuvent, elles, débrider votre imagination !).

A mes yeux, la différence est à peu près la même entre l'art abstrait et l'art figuratif, qu'entre un livre et un film racontant pourtant une même histoire : le livre offre aux lecteurs toute liberté d'imaginer à leur façon les personnages, décors, ambiances,… alors que le cinéma propose d'emblée une lecture possible, un peu calculée, de tout cela. Cela ne m'empêche pas d'aimer autant la lecture que le cinéma, autant l'art abstrait que l'art figuratif, ou toute autre forme d'art!

Cependant, j'ai une préférence pour tout ce qui attise au maximum l'imagination...

21. POURQUOI AVOIR RENOMMÉ VOS COLLECTIONS ?

Plus précisément, je les ai segmentées (Evanescence > Evanescence 1, Evanescence 2, Evanescence 3...) et ce, par souci de cohésion et d'harmonie, en terme de présentation des contenus.

En effet, je peins une même collection sur plusieurs années et mon style évolue nécessairement (mouvements, matières, couleurs,...).

Je préférais aussi limiter le nombre de "pages suivantes" au sein d'une même collection, la plupart des internautes ne visitant généralement que la première...

22. J'ADORE VOTRE COLLECTION POP-ART. POURQUOI NE VENDEZ-VOUS PAS CES TABLEAUX ?

Je ne vends, en effet, aucun des tableaux de ma collection "Hommage" :

  • D'abord parce que je l'ai faite en hommage à un artiste que j'aime beaucoup, Andy Warhol, et que je n'ai pas la prétention de révolutionner quoi que ce soit à travers mes créations. C'est un clin simple d'oeil au mouvement artistique qu'il a créé et dont il maîtrise, seul, parfaitement la technique ;
  • Ensuite parce que ces tableaux représentent des personnes publiques dont j'estime que l'on se les "approprie" un peu trop facilement et dont on respecte bien peu la vie privée. Je ne m'imagine pas une seconde gagner de l'argent en utilisant la célébrité d'une personne, son "aura médiatique", son visage... En tous cas, moi, je détesterais qu'on utilise mon image à des fins commerciales et j'ai pour principe de ne pas faire aux autres ce que je n'aimerais pas que l'on me fasse...

Mon seul objectif est de pouvoir confier la totalité de ces oeuvres à la Fondation Audrey Hepburn, afin qu'elle puisse, avec l'accord des personnalités représentées, de leurs héritiers ou ayant-droits, les vendre aux enchères au profit des enfants défavorisés à qui Audrey Hepburn a dédié la plus grande partie de sa vie. Ou bien de les vendre moi-même pour reverser les fonds ensuite, ce qui sera peut-être plus simple.

Je voudrais juste apporter ma pierre à l'édifice, mais ce type d'organisation semble être un véritable calvaire juridique, alors si vous avez des idées ou êtes spécialiste en la matière... je suis preneuse !

Si cela s'avérait impossible à réaliser, j'offrirais alors les tableaux, soit aux personnalités elles-mêmes, soit à des associations ou blogueurs qui ont mis toute leur passion à promouvoir telle ou telle personnalité.

TEMOIGNAGES

"J'ai déjà eu l'occasion de vous dire ce que je pensais de votre travail qui est l'expression d'un talent exceptionnel. Je résumerai donc la qualité de votre oeuvre en trois mots : couleur, lumière, vie. Avec mes encouragements et toute ma sympathie".
Raoul R.

 
Peintures et site Internet © Eliora Bousquet 2009 Tous droits réservés E. BOUSQUET™  

 #peinture #artabstrait #abstraction #atmospherismeabstrait #artabstraitvisionnaire #symbolisme #expressionnisme #artabstraitlyrique #artsnumeriques #dessin #mode #decoration
.
 
      

Tous les contenus de ce site sont protégés • Reproduction interdite