ENTRE ARTISTES...

Vous souhaitez, vous aussi, me poser une question ? Contactez-moi par email !

1. ELIORA, TU FAIS LA PROMO D'AUTRES ARTISTES SUR TON SITE ET TON BLOG...TU N'AS PAS PEUR QUE LES GENS AILLENT ACHETER LEURS PEINTURES AU LIEU DES TIENNES ?

Nous partageons tous plus ou moins le même marché et il y a donc un "risque" en effet. Mais en tant qu'amatrice d'art, je ne fais sur mon site que la promotion des artistes contemporains auxquels je crois, à qui j'ai moi-même acheté des tableaux ou avec qui j'ai échangé une de mes toiles contre une des leurs et la plupart de ces artistes sont devenus des amis.

Nous échangeons beaucoup ensemble et je trouve ce rapport plutôt sain dans un monde pourtant largement dominé par les rapports de force et la loi de compétitivité... Alors, je serais vraiment très heureuse pour eux s'ils pouvaient vendre plus de toiles "grâce" à leur inscription sur mon site internet. C'est d'ailleurs l'objectif, sinon je ne ferais pas leur promotion !

2. JE SUIS UNE ARTISTE BELGE, POUVEZ-VOUS ME CONSEILLER SUR LES SALONS QUI MARCHENT EN FRANCE ?

Je vous invite à visiter mon blog où je publierai prochainement une liste la plus exhaustive possible des salons d'art contemporain en France.

3. VOUS ARRIVE-T-IL D'ALLER VOIR DES EXPOSITIONS D'AUTRES ARTISTES CONTEMPORAINS ?

Bien entendu ! C'est un plaisir de partager sa passion avec d'autres et j'essaie, autant que faire se peut, d'assister aux vernissages de mes amis peintres, sculpteurs, photographes. Curieuse d'esprit, j'aime aussi tout particulièrement de découvrir de nouveaux artistes, au gré de promenades dans Paris, notamment Place des Vosges ou à Saint-Germain-des-Près.

4. EST-CE DIFFICILE D'EXPOSER ? EST-CE QUE CELA COÛTE CHER ?

Ce qui est "difficile", ce n'est pas d'exposer, mais de constituer des collections qui correspondent à la fois à vos aspirations profondes et aux attentes du marché.
Il faut aussi participer aux grands salons, pour avoir une chance de capter l'attention d'un maximum de personnes, ce qui représente un coût non négligeable. Tout dépend, bien entendu, du nombre de toiles que vous exposez (location du stand), mais il faut ajouter à cela les frais de transport, d'assurance, d'hôtel et de restauration. Exposer demande donc aussi un sens de l'organisation certain.

Le mieux, pour commencer, est de passer par une galerie qui vous représente. Elle prend alors une commission sur le prix de vente de vos tableaux, mais prend aussi en charge l'assurance des oeuvres, parfois aussi le transport. Et vous n'avez pas besoin d'être présent pendant les 2 à 4 jours du salon.

C'est un choix qu'il faut faire en pesant bien le pour et le contre. Il n'existe pas de règle.

>>> Lire l'article "Où exposer lorsque l'on débute en tant qu'artiste-peintre ?" sur mon blog

5. DANS LE CADRE D'UN SALON, ON M'A DEMANDÉ DE PRÉSENTER UN TABLEAU DE TAILLE 25P MAXIMUM. SAVEZ-VOUS À QUOI CELA CORRESPOND ?

Le format 25P (comprendre "25 format Paysage") correspond à la taille 81 x 60 cm.

Vous trouverez ci-dessous un tableau de correspondances des principaux formats répertoriés, bien qu'l manque les formats carrés.

F = Figure (ou Portrait) - P = Paysage - M = Marine

Autres informations utiles
Espace Artistes Liens utiles Livres d'art Films et documentaires Histoire de l'Art

6. JE ME SUIS INSCRITE A UN SALON. C'EST LA PREMIERE FOIS. EST-CE QUE JE DOIS ACCROCHER MOI-MEME MES TABLEAUX ET COMMENT FAIRE POUR QU'ILS SOIENT ALIGNES ?

Cela vous coûtera moins cher de le faire vous-même que de passer par un prestataire.

Comme c'est la première fois que vous aménagez votre stand, je vous invite à lire, sur mon blog, l'article : "Accrocher un tableau, c'est tout un art !". Vous y trouverez des astuces de professionnels, ainsi qu'une liste (non exhaustive) de fournisseurs de matériels d’encadrement et d’accrochage.

N'hésitez pas à revenir vers moi en cas de besoin et bonne expo ! :-)

7. COMMENT FAIT-ON POUR VENDRE SES OEUVRES AUX COLLECTIVITÉS ?

Vous devez répondre à des appels d'offre et, pour cela, être artiste-peintre professionnel, donc inscrit(e) à LA MAISON DES ARTISTES.

Si c'est bien le cas, je vous invite à vous abonner au "BNN", édité par la MAPRA et la MDA. C'est un support très intéressant qui recense tous les appels d'offre, mais aussi concours d'art, appels à résidences d'artistes,...

Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur la page : "Espace Artistes".

8. EST-CE VRAI QUE LES GALERIES PRENNENT DE L'ARGENT SUR LES VENTES DES TABLEAUX ? QUEL EST LE MONTANT MOYEN ?

Les galeries sont des professionnels de l'art possédant des compétences particulières que les artistes n'ont généralement pas. Certaines font, par exemple, un travail de mécénat remarquable en prenant des risques pour promouvoir et valoriser le travail d'artistes en qui elles croient. Alors, heureusement pour elles, les galeries ne travaillent pas pour rien...

En contrepartie de leur mission essentielle de promotion du travail des artistes, de l'organisation de leurs expositions et des vernissages, des actions de communication et de l'envoi des cartons d'invitation à leurs clients et prospects, elles touchent, en effet, une rémunération de la part des artistes.

Il n'y a pas de montant "standard". Tout dépend de la ville (et du pays) où vous exposez, de la notoriété de la galerie, de vos références, de votre cotation, si vous en avez une, mais aussi des conditions générales et particulières de location des galeries, qui sont assez différentes.

1) Soit elles prennent :

  • a) un fort pourcentage sur les ventes effectuées (40 à 70%) et aucun frais de location d'espace ;
  • b) un pourcentage moyen sur les ventes effectuées (20 à 30 %) + des frais de participation (location d'espace) + des frais de dossier ;
  • c) aucun pourcentage sur les ventes, mais des frais de location d'espace. Cela signifie que vous louez la galerie mais vous chargez vous-même de toutes les missions énoncées au début de mon message. On appelle vulgairement ce type de galerie des "loueurs de cimaises", mais ce terme ne devrait pas être utilisé. En effet, si ces galeries ne font pas la promotion d'artistes, elles représentent un des rares moyens offerts aux jeunes artistes de réaliser une première exposition. Car pour être repéré par une "vraie galerie", encore faut-il pouvoir exposer au-moins une fois dans un endroit dédié à l'art contemporain :-)

2) Soit elles "margent" sur la vente de vos oeuvres, c'est-à-dire qu'elles vendent vos tableaux ...% plus cher que vous, après que vous leur ayiez communiqué votre prix de vente "atelier". Les galeries vendent donc vos tableaux plus cher à leur clientèle, mais en tant qu'artiste, vous êtes certain de toucher le prix que vous avez fixé et ne payez que les frais de participation.

En général, lorsque vous vous lancez dans une activité de peintre, les galeries choisissent la solution 1-b) : si aucune vente n'a lieu, la galerie touche au moins un peu d'argent pour le travail de promotion effectué.

Pour plus de précisions, je vous invite à consulter des organismes spécialisés, comme LA MAISON DES ARTISTES ou encore à consulter cet ouvrage : "Guide professionnel des artistes" de Michel Allenou.

9. J'AIMERAIS AVOIR UN SITE WEB POUR VENDRE MES TABLEAUX, MAIS EST-CE EFFICACE ?

On me pose très souvent cette question ; j'essaierai donc d'être précise.

  1. Il me semble important d'avoir votre propre site internet pour promouvoir votre art, donner aussi à votre site une image personnelle, en parfaite cohérence avec vos créations, votre univers, ce qui n'est guère possible sur des sites "prêts-à-l'emploi" assez basiques où s'inscrivent de très (trop) nombreux artistes (*). Cependant, cela demande un investissement permanent, car un site web ne fonctionne bien que si vous l'actualisez régulièrement, pas seulement avec des photos, mais aussi des textes. Il faut aussi le référencer sur les moteurs de recherche, le promouvoir régulièrement, le "relooker", aussi, pour attiser l'intérêt des internautes... Mais si vous gérez votre site vous-même, bien qu'une formation de base soit peut-être nécessaire, c'est aussi plus simple : vous êtes totalement autonome, alors que si vous le sous-traitez à une société ou un tiers, il faut lui demander de l'aide à chaque besoin d'actualisation, ce qui peut s'avérer assez fastidieux, chronophage et... onéreux.
     
  2. Est-ce qu'un site est efficace pour vendre ses oeuvres ?... Oui si vos prix sont accessibles au grand public (<5.000 €) ou si vous proposez des reproductions. S'il s'agit de pièces uniques et originales (c'est-à-dire ne s'inspirant pas du travail d'un autre), dont les prix sont obligatoirement plus chers, mieux vaut-il voir internet comme un simple outil de promotion, une "vitrine". Les acheteurs potentiels et collectionneurs viendront y découvrir vos collections, mais passeront rarement à l'acte d'achat avant d'avoir "vu" réellement l'oeuvre qui les intéresse, dans le cadre d'une exposition, d'un salon ou dans votre atelier,... Beaucoup craignent, par exemple, que les couleurs de l'oeuvre soit différentes, dans la réalité, ou que les photos soient retouchées.

Avant de franchir le cap de la création de votre site personnel, puisque vous me demandez conseil, je vous invite donc à tester des solutions en ligne très efficaces en terme de promotion, d'un excellent rapport qualité/prix et sur lesquelles vous pouvez vous familiariser avec l'outil internet, développer votre réseau de contacts (newsletter, connexion aux réseaux sociaux,...), tester les réactions du public (livre d'or, système de votes,...) et même mettre vos oeuvres en vente.

Certains portails prennent des commissions, d'autres pas. Attention, il existe près d'une cinquantaine de portails spécialisés "art contemporain", rien qu'en France... alors prenez le temps nécessaire d'étudier leurs offres en détails ;-)

10. COMMENT TRANSPORTER SES TABLEAUX QUAND ON VEUT EXPOSER AUX USA ?

Personnellement, je ne me charge pas directement du transport des oeuvres. Je les confie à des galeristes qui font le nécessaire, dans le cadre des expositions auxquelles je participe. La commission est plus importante, mais c'est un système beaucoup plus sécurisant et moins chronophage !

J'ai organisé une seule fois le transport et l'assurance de mes oeuvres pour une exposition à NY et me suis promis de ne jamais recommencer : outre le coût très élevé des transporteurs spécialisés, qui est, en plus, fonction du volume et du poids de vos oeuvres, il y a énormément de démarches administratives à faire, de papiers à compléter pour la Douane et c'est un véritable calvaire pour qui n'est pas habitué !!!

En outre, envoyer des tableaux est une chose, respecter les conditions/horaires de livraison et délais d'acheminement en est une autre,... mais le retour est encore plus compliqué, car on ne peut programmer soi-même la ré-expédition à l'avance en payant, par exemple, un bon de livraison-retour à un transporteur spécialisé. Il faut donc vous arranger avec la galerie pour qu'elle fasse le nécessaire à votre place (emballage des oeuvres compris) et cela a aussi un coût.

Dans la mesure du possible, je vous invite donc à confier la totalité de votre exposition à une galerie française connue ou à passer commande à un courtier en transport spécialisé, qui vous évitera les démarches administratives interminables.

Par ailleurs, sâchez que tous les cartons sont ouverts en douane et ne sont absolument pas remballés de la même façon, ensuite... Pensez donc, plutôt que d'emballer vos tableaux dans des films "mousse" scotchés, à acheter des cartons spécialisés renforcés à l'extérieur et rembourrés à l'intérieur.

Enfin, permettez-moi de vous mettre en garde car de nombreuses "pseudo-galeries" proposent des expositions très onéreuses et totalement "bidon" outre-atlantique. Soyez donc vigilants et n'hésitez pas à consulter des instances spécialisées (ex : Maison des artistes, portail Guid'arts dirigé par Christian Sorriano,...) avant de vous engager.

11. J'AI LU QUE VOUS ÉCRIVIEZ DES ARTICLES SUR DES ARTISTES. QUELS SONT LES TARIFS ET CONDITIONS ?

Il m'arrive, en effet, de rédiger des articles sur mon blog :

Il s'agit souvent d'interviews. Exemples :

Les articles que je rédige sont totalement gratuits, mais je ne le fais pas sur commande, seulement lorsque je suis touchée par l'oeuvre d'un artiste et/ou son parcours et que je ressens le besoin de coucher mes émotions sur papier. il s'agit donc d'une démarche personnelle, non d'une prestation.



Si vous souhaitez un article concernant votre travail, il existe des blogs spécialisés où des journalistes professionnels et critiques d'art compétents pourront analyser vos oeuvres : chacun son métier ;-)

Cependant, je serais très heureuse de découvrir votre travail et... si la magie de l'émotion opérait, je rédigerais volontiers un article sur votre travail. Contactez-moi pour en discuter et adressez-moi l'adresse de votre site internet/blog ou une dizaine de photos de vos tableaux sans oublier leurs titres et, bien entendu, votre technique et quelques éléments relatifs à votre démarche artistique !

De préférence, j'aime interviewer et photographier les artistes lors des vernissages de leurs expositions, car je peux alors plus facilement m'imprégner de leurs univers respectifs. Mais je peux aussi étudier votre travail chez moi, puis vous proposer un texte par email. Bien entendu, je ne le publierai qu'après que vous m'ayiez donné votre accord. Vous pourrez ensuite utiliser les textes selon vos besoin, à conditions de citer les sources.

12. COMMENT DOIS-JE FAIRE POUR PROTEGER MES TABLEAUX ? J'AI PEUR D'ETRE COPIÉ...

Je vous invite à lire cet article sur mon blog : "Comment faire pour protéger ses oeuvres de la copie ?"

Je reste à votre disposition pour toute information complémentaire.

13. JE SUIS ARTISTE AUSSI ET J'AIMERAIS AVOIR MON PROPRE SITE. EST-CE BEAUCOUP DE TRAVAIL ?

C'est très relatif : cela dépend du type de site que vous souhaitez, s'il est marchand ou non, du nombre de pages éditoriales, du nombre de tableaux à présenter, etc...

En ce qui me concerne, je passe au minimum 2 heures par jour pour l'actualisation des données et le travail de promotion et de référencement... beaucoup plus lorsque je mets en ligne de nouveaux tableaux, car il faut alors nommer, codifier et classer les oeuvres, les protéger, rédiger des commentaires puis les traduire en anglais, inscrire les tarifs, formats, supports et autres descriptifs techniques sur chaque oeuvre, créer des mises en situation (exemples de décoration), des bandeaux sliders pour le header, relayer l'information sur les réseaux sociaux, etc...

J'y passe en général deux week-ends entiers par mois.

14. JE SUIS PEINTRE ET VOUDRAIS SAVOIR SI L'ON VEND MIEUX SUR LES SALONS QU'EN GALERIE ?

Les deux solutions sont bonnes. Tout est question de budget, de temps à consacrer à votre projet d'exposition, mais aussi de références.

Dans l'article "Salon d'art contemporain ou galerie ?" sur mon blog, vous trouverez les principaux avantages et inconvénients de participer à un salon, ou bien participer à une exposition en galerie ou autre espace que vous louerez pour organiser, vous-même, votre exposition.

TEMOIGNAGES

"J'ai déjà eu l'occasion de vous dire ce que je pensais de votre travail qui est l'expression d'un talent exceptionnel. Je résumerai donc la qualité de votre oeuvre en trois mots : couleur, lumière, vie. Avec mes encouragements et toute ma sympathie".
Raoul R.

 
Peintures et site Internet © Eliora Bousquet 2009 Tous droits réservés E. BOUSQUET™  

 #peinture #artabstrait #abstraction #atmospherismeabstrait #artabstraitvisionnaire #symbolisme #expressionnisme #artabstraitlyrique #artsnumeriques #dessin #mode #decoration
.
 
      

Tous les contenus de ce site sont protégés • Reproduction interdite