COLLECTIONS DE PEINTURES D'ELIORA BOUSQUET

Picto résumé de la page Résumé de la page :

L'artiste Elisabeth Eliora Bousquet a peint plus de mille tableaux abstraits, répartis en neuf collections thématiques. Découvrez ici l'histoire et la genèse de chaque collection !

NB : Les séries présentées dans chaque collection de sont pas chronologiques. Je les ai numérotées pour de simples questions de cohérence visuelle, afin de regrouper les peintures de même inspiration, mouvement ou colorimétrie.

COLLECTION ÉVANESCENCE

"Rêvons d'évanescence et abandonnons-nous à la folle beauté des choses."
Okakura Kakuzo

Extrait des tableaux de la collection Evanescence d'Eliora Bousquet présentés sur le mur d'une galerie

Picto plus d'informations 14 séries de tableaux
Voir les tableaux d'Eliora Bousquet en situation Voir la video de la collection Evanescence d'Eliora Bousquet Visiter la boutique de la collection Evanescence d'Eliora Bousquet

Résumé :

La collection "Évanescence" d'Eliora Bousquet est constituée de quatorze séries de tableaux sur le thème du vent, au sens "esprit", dont on sait qu'il souffle où il veut. Les mouvements verticaux très fréquents symbolisent le besoin de s'affranchir de l'apesanteur, de la matière, pour accéder à plus de spiritualité. La collection "Évanescence" est une ode romantique à la vie, d'autant plus belle qu'elle est éphémère.

Histoire de la collection rédigée par l'Artiste :

Quelle étrange chose que la vie, qui naît dans un souffle pour s'éteindre dans un soupir… Et si, entre ces deux extrêmes, tout n'était que "vent" et illusion, si toute chose naissait condamnée à s'évanouir, avant de disparaître en fumée ? L'airle vent - dont on sait qu'il souffle où il veut - sont à l'origine de cette collection, qui chante l'impermanence des choses, la fragilité - et donc la beauté - d'une vie éphémère, d'où son nom : "Évanescence".

Techniquement, bien que basée sur le travail de la matière - la vie - pour créer des effets de volumes, cette série de tableaux a été réalisée toute en douceur et légèreté, comme à l'aquarelle, afin de laisser la plus grande place à l'émotion, car c'est une ode à la lumière. La vie comme un lavis….

La vie dont chacun parle de long en large, moi je la peins de bas en haut… Dans chacun de mes tableaux, les mouvements verticaux sont permanents, comme si ma peinture cherchait à s'affranchir de l'apesanteur… En effet, lorsque je peins, comme dans la vie, j'ai beau avoir la tête dans les nuages, m'accrochant à mes rêves d'infini, je garde pourtant les pieds sur terre, bien ancrés dans la réalité tangible. Une réalité où la peinture a le don de combler le vide. Là, comme une corde qui s'étire et s'étire encore entre ciel et terre, bien que sachant qu'elle finira par casser, je me sens comme écartelée entre une vie dont je rêve, tout là-haut, et une autre, ici-bas, dont je ne saurais me passer, car j'ai le devoir de la vivre… Peut-être est-ce pour cela que mes mouvements de pinceaux, tels les tracés aigus et rapides d'un électrocardiogramme oscillant du point "N" au point "M", font des allers-retours saccadés permanents entre le nord et le sud puis le sud et le nord de chaque toile. Si la vie, elle-même, est faite de hauts et de bas, l'harmonie peut et doit naître de l'union de ces contraires…

Les reflets sur l'eau sont aussi omniprésents dans mes tableaux. Sans doute, parce que la collection "Evanescence" m'a été inspirée par le poème "Le lac" d'Alphonse de Lamartine : "Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages, dans la nuit éternelle, emportés sans retour, ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges, jeter l'ancre un seul jour ? (…) Ô temps, suspends ton vol ! Et vous, heures propices, suspendez votre cours ! Laissez-nous savourer les rapides délices des plus beaux de nos jours ! (…) Aimons donc, aimons donc ! De l'heure fugitive, hâtons-nous, jouissons ! L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rive ; il coule, et nous passons ! (…)"

Ce lac, qui nous conduit d'une rive à une autre, je l'imagine bordé de roseaux, de ces roseaux qui servent à écrire les textes sacrés, de ces roseaux "pensants" fragiles et pourtant si forts, dont Monsieur de La Fontaine disait que toujours ils plient… mais jamais ne rompent ! Stylisés dans presque tous mes tableaux sous la forme de longues tiges ressemblant à des plumes d'oiseaux, ils signent une collection toute en symboles...

Parce qu'elle pose des questions existentielles, "Évanescence" est une collection romantique, au sens littéraire du terme. Cependant, aucune place n'est ici laissée au désespoir : les traînées de couleurs "dégoulinantes", donnant l'impression d'un rêve qui s'évanouit, ne sont pas des larmes, ni l'empreinte d'un cœur qui saigne… J'utilise, au contraire, toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, pour mieux clamer ces mots : "Carpe Diem ! Profitons du jour présent, car si le temps court, la vie, elle, s'envole !"

COLLECTION EFFETS MER

"Homme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n’est pas un gouffre moins amer.

Charles Baudelaire, L’homme et la mer

Extrait des tableaux de la collection Effets Mer d'Eliora Bousquet présentés sur le mur d'une galerie

Picto plus d'informations 5 séries de tableaux
Voir les tableaux d'Eliora Bousquet en situation Voir la video de la collection Effets Mer d'Eliora Bousquet Visiter la boutique de la collection Effets Mer d'Eliora Bousquet

Résumé :

La collection "Effets mer" d'Elisabeth Eliora Bousquet abrite cinq séries de tableaux. Dans cette collection dédiée à la mer, cette dernière représente l'existence qu'il nous faut traverser, parfois sans voir l'horizon, souvent contre vents et marées.

Histoire de la collection rédigée par l'Artiste :

Ma collection "Effets mer", peinte à l’acrylique sur toile, est basée sur le travail du mouvement. Elle est dédiée à la mer, symbole de notre vie par essence "éphémère", d’où son titre, mais aussi aux nouveaux départs, à la quête de liberté ; la vie étant comme un voyage, rempli de défis, d'expériences et d'aventures, tout comme la traversée de la mer.

J’ai toujours été fascinée - c’est-à-dire à la fois attirée et effrayée - par les océans, tantôt calmes et apaisants, symboles d’espoir lorsqu’une aurore éclaire l’horizon ou qu’un coucher de soleil semble embrasser les flots, tantôt fougueux, assaillis de vagues déferlantes et indomptables qui nous piègent dans les tempêtes de la vie… Mais qu’ils soient apaisants ou effrayants, baignés de douces ondes ou battus pars des flots grondants, les océans représentent toujours l’inconnu, le mystère, comme celui, insondable qu’est l’existence.

C’est la raison pour laquelle j’associe volontiers la mer à la vie, avec ses hauts et ses bas, ses marées perturbantes mais essentielles, comme autant d’épreuves à surmonter. C’est aussi la raison pour laquelle j’associe l’être humain à un voilier, poussé par les vents, cherchant une direction et un sens à donner à sa vie, un phare pour le guider à travers l’obscurité, une lumière à l’horizon, une île où pouvoir se (re)poser, un abri en terre ferme loin des eaux agitées.

Ainsi, ma collection "Effets mer", bien qu’abstraite, fait une part belle aux bateaux, naviguant souvent en solitaire, parfois en tandem (symbolisant l’amour partagé), parfois en régates (symbolisant le rapport aux autres). Elle fait aussi référence aux îles, notamment celles issues de la culture et des légendes celtiques, car elles sont alors associées à la quête du paradis dans l’au-delà, fil rouge dans toutes mes collections…

"Il y a trois sortes d'hommes :
les vivants, les morts, et ceux qui vont sur la mer."

Apocryphe de Aristote

Dans son poème "Le bateau ivre", Arthur Rimbaud fait danser ce dernier entre terre et ciel, entre l’enfer et le paradis. La mer, c’est cet espace entre le ciel et la terre, entre le paradis et l’enfer, l’espace de toutes les libertés, un monde de possibles, rempli d’opportunités et de dangers, signant les nouveaux départs pleins de promesses vers de nouveaux horizons, autant que les naufrages…

Prendre la mer, c’est ainsi - à mes yeux - accepter les défis et épreuves de l’existence, vaincre toutes les tempêtes avant d’arriver à bon port. La sagesse, la spiritualité, l’humilité, la résilience, la conscience de notre petitesse face aux forces de la nature et à l’omnipotence des éléments, sont nos bouées de sauvetage nous permettant de survivre aux ras-de-marées et autres tsunamis qui balaient nos vies sans prévenir, comme autant d’obstacles et de difficultés à surmonter au quotidien.

Dans ma collection, les voiliers naviguent sur les flots de la vie en quête d’une île inconnue, leur âme de voyageur en suspens, cherchant désespérément d’un port attache éternel au milieu des espaces infinis. Cette île mystérieuse se situe au Nord du monde, peut-être en Hyperborée ; peut-être abrite-t-elle le Jardin d’Eden, paradis perdu que chacun espère un jour retrouver… Cette île, c’est notre destinée. Êtes-vous prêts à embarquer ?

COLLECTION FICTIONS POÉTIQUES

"Légèreté de l'oiseau qui n'a pas besoin, pour chanter, de posséder la forêt, pas même un seul arbre..."
Christian Bobin

Extrait des tableaux de la collection Fictions poétiques d'Eliora Bousquet présentés sur le mur d'une galerie

Picto plus d'informations 5 séries de tableaux
Voir les tableaux d'Eliora Bousquet en situation Voir la video de la collection Fictions poétiques d'Eliora Bousquet Visiter la boutique de la collection Fictions poétiques d'Eliora Bousquet

Résumé :

La soif de libérté est inscrite au coeur de la collection "Fictions poétiques" d'Eliora Bousquet. Cette collection compte cinq séries de tableaux où sont peints des paysages marins, oiseaux et voiliers stylisés cherchant, avec poésie et légèreté, à échapper au cadre d'une certaine réalité.

Histoire de la collection rédigée par l'Artiste :

Si mes couleurs étaient des mots... je les écrirais avec une plume ! Ma collection "Fictions poétiques" est composée d’œuvres abstraites inspirées par le concept qui m’est le plus cher : "la liberté" ; d’où la référence régulière à des oiseaux, des bateaux (notamment des voiliers), mais aussi des mouvements de pinceaux qui semblent danser sur la toile et cherchent à s’envoler pour s'affranchir de l'apesanteur.

Parce que mon travail d’artiste se base sur cette soif de liberté et la recherche d’harmonie, les couleurs que j’utilise et associe ont toutes un sens particulier et mes tableaux ont toujours une valeur symbolique forte, que l’on découvre, soit en regardant le tableau, soit en décryptant son titre...

Pourquoi cette collection parle-t-elle de "fictions" poétiques ? Parce qu’à mon sens, la véritable poésie est dans l’œil et le coeur de celui qui regarde. Elle est à mes yeux, comme l’imagination, la faculté de ressentir et voir au-delà des choses...

COLLECTION VERTIGES CHROMATIQUES

"Il faut voir la peinture abstraite comme on écoute la musique, sentir l'intériorité émotionnelle de l'oeuvre sans lui chercher une identification avec une représentation figurative quelconque. Ce qui est important, ce n'est donc pas de voir l'abstrait, c'est de le sentir."
Gérard Schneider

Extrait des tableaux de la collection Vertiges chromatiques d'Eliora Bousquet présentés sur le mur d'une galerie

Picto plus d'informations 7 séries de tableaux
Voir les tableaux d'Eliora Bousquet en situation Voir la video de la collection Vertiges chromatiques d'Eliora Bousquet Visiter la boutique de la collection Vertiges chromatiques d'Eliora Bousquet

Résumé :

La collection de peinture "Vertiges chromatiques", inspirée par la créativité et le rythme saccadé de la musique jazz, abrite sept séries de tableaux. Eliora Bousquet compare cette collection à une partition de musique où les couleurs, comme des notes, swinguent sur la toile. Sur cette partition, chaque couleur a sa place et, combinée à d'autres couleurs, un rôle particulier à jouer pour créer l'harmonie.

Histoire de la collection rédigée par l'Artiste :

À mes yeux, la peinture est un langage à part entière qui trouve sa forme dans la musicalité des choses, impose son propre rythme, son propre mouvement, enchaîne les thèmes en cadence, jusqu'à atteindre une certaine harmonie. Peut-être est-ce pour cela que le titre de ma collection fait clin d'œil aux "Fantaisies chromatiques" de Jean-Sébastien Bach… Après tout, peut-on mettre un bémol au fait de comparer la peinture à de la musique, alors que toutes deux ne peuvent exister qu'à travers l'utilisation d'une "gamme de tons" harmonieusement orchestrés? En outre, ne parle-t-on pas d'art abstrait "lyrique" ?...

Cependant, si mes tableaux pouvaient émettre des sons, leur musique aurait un côté plus "jazz" que classique: elle serait inventive, totalement improvisée autour de thèmes, largement instinctive quoique maîtrisée, à la fois douce, provocante et imprévisible. Elle serait aussi porteuse de messages ; une musique assez complexe, en somme, bien que simple en apparence… car lorsque l'on croit voir une image, deviner un symbole, comprendre le sens du tableau, on le retourne, et là… d'autres images apparaissent ; on ne sait jamais quels thèmes s'enchaîneront jusqu'à la fin de la mélodie, ni quelle couleur attribuer au morceau joué.

Pour que les couleurs sonnent bien entre elles, il faut qu'elles vibrent, qu'elles "swinguent" sur la toile, comme autant de notes qui se posent, s'enchaînent et s'accordent sur la partition de la vie. Si ma peinture mêle la couleur au geste de façon "brute", presque instinctive, c'est parce qu'elle se veut assez vivante pour que tous les sens se mettent au diapason...

COLLECTION NATURESSENCES

"L'artiste ne doit pas copier la nature mais prendre les éléments de la nature et créer un nouvel élément."
Paul Gauguin

Extrait des tableaux de la collection Naturessences d'Eliora Bousquet présentés sur le mur d'une galerie

Picto plus d'informations 5 séries de tableaux
Voir les tableaux d'Eliora Bousquet en situation Voir la video de la collection Naturessences d'Eliora Bousquet Visiter la boutique de la collection Naturessences d'Eliora Bousquet

Résumé :

La matière, c'est la vie. C'est la raison pour laquelle la collection "Naturessences" d'Eliora Bousquet, qui compte cinq séries de tableaux, fait la part belle aux épais aplats de couleurs travaillés au couteau. La nature, stylisée, y est omniprésente. Cette nature est la mère de toute chose, l'essence de la vie, d'où le nom de la collection : "Naturessences".

Histoire de la collection rédigée par l'Artiste :

Passionnée par la poésie romantique, notamment française (Alphonse de Lamartine, Victor Hugo,…) et britannique (William Wordsworth, Ralph Waldo Emerson, John Keats, Walt Whitman,…), j’ai conçu ma collection "Naturessences" comme une ode à la Nature, à son essence à la fois spirituelle et ancrée dans la réalité tangible, d’où son nom réunissant les termes "Nature" et "Essences".

Pour les poètes romantiques, la nature, thème omniprésent, est, en effet, le moyen par lequel le Créateur de toute chose manifeste sa magnificence. Elle incarne la perfection de Sa Création. À l’image du "Jardin d’Eden", c’est un endroit idyllique, hors-du-temps, empreint de sérénité. C’est un lieu de contemplation où il fait bon rêver, méditer, réfléchir au sens de la vie, et donc aussi à la place de l’homme dans l’univers. Dans ce lieu de recueillement, le matérialisme du monde moderne que nous connaissons, trépident, surconnecté, ne laissant à l’homme que trop peu de temps pour savourer les moments sacrés de silence, n’a pas droit de cité.

Rythmée par les 4 saisons - celle que je peins étant ma préférée : le Printemps - cette nature chante la Vie avec un grand "V", comme un signe de Victoire ; car la nature, lorsqu’on la contemple, mène nécessairement à la Vérité. Ainsi, la nature est aussi une Voie, LA VOIE. Cette nature est sacrée.

C’est pour valoriser cette notion de vie que j’ai peint chacun de mes tableaux avec beaucoup de matière, au couteau, et non au pinceau, contrairement à mes autres collections. Cependant, malgré cette matière épaisse et structurée, les mouvements sont dynamiques et légers, car la vie n’est jamais statique.

Trait d’union entre "Naturessences" et mes autres collections, un thème, une source d’inspiration inépuisable : le Vent, en tant que "souffle". Ce souffle créateur qui modèle les paysages, fait plier le roseau sans pourtant le casser ; ce souffle qui inspire le poète et le pousse à rechercher le sens secret des choses, pour ensuite le mettre en lumière.

Les vers du poète chantent ainsi et magnifient le vert de la nature, comme si cette dernière était à la fois symbole et vecteur d’espoir.

Au moyen de la peinture, par le biais magique de l’art, j’espère, une nouvelle fois, démontrer tout le pouvoir, toute la suprématie de l’émotion sur la Raison. Parce que, comme l’a écrit Vauvenargues : "La raison nous trompe plus souvent que la nature."

COLLECTION RENAISSANCE

"Voir le monde dans un grain de sable et le paradis dans une fleur sauvage. Tenir l'infini dans le creux de sa main et l'éternité dans une heure."
William Blake

Extrait des tableaux de la collection Renaissance d'Eliora Bousquet présentés sur le mur d'une galerie

Picto plus d'informations 5 séries de tableaux
Voir les tableaux d'Eliora Bousquet en situation Voir la video de la collection Renaissance d'Eliora Bousquet Visiter la boutique de la collection Renaissance d'Eliora Bousquet

Résumé :

Selon George Braque, "l'émotion ne s'ajoute, ni ne s'initie : elle est le germe, et l'oeuvre est l'éclosion." Création = Éclosion. Un thème revient régulièrement dans l'oeuvre de l'artiste Eliora Bousquet : la quête du paradis perdu. Un paradis de fleurs abstraites peuplé d'oiseaux. Sa collection semi-figurative "Renaissance", constituée de cinq séries de tableaux, représente un Eden idéalisé. Dans ce jardin situé entre deux mers (celle d'en haut et celle d'en bas, suite à la séparation décrite au sein de la Genèse), les fleurs se mélangent aux coraux marins pour créer un printemps éternel rempli d'espoir : celui d'un nouveau départ, d'une renaissance.

Histoire de la collection rédigée par l'Artiste :

La vie est à l’image d’une fleur sauvage, qui ne vit rien que deux de nos quatre saisons. Elle éclôt au printemps, magique instant de grâce, pour s’épanouir, vivace, sous le soleil d’Amon. Puis elle fâne, se froisse, un jour d’automne marron... Et rien ne la remplace quand l’hiver est venu. Dans ce pays de glace, de souvenirs confus qu’aucun soleil n’embrasse, l’espoir semble perdu. A moins qu’un arc-en-ciel vienne éclairer l’espace et dessine à nouveau l’alliance du Début… celle faite à Noé, quelque part près d’un Mont, signe de renouveau.

La vie est une fleur, plus légère qu’une plume ; je l’appelle "Bonheur", car il ne dure pas. C’est une fleur fragile, qui vit loin du bitume, dont on coupe la tige, mais qui ne s’en plaint pas : si l’on coupe sa tige, ses vertes ailes d’oiseau, ce n'est que pour l’offrir... car la vie est cadeau !

A l’automne naissant de ma vie, je rêve encore d’un printemps éternel où l’espoir fleurirait, gage de lendemains bleus. "Renaissance" est le nom que j’ai choisi pour cette collection, comme un clin d’œil à ma période préférée de l’Histoire, parce que placée sous le signe de la créativité et du renouveau.

Elle représente à la fois le paradis perdu et la Terre Promise, les champs élyséens, les jardins d’Arcadie… l’Eden retrouvé, lieu de tous les possibles!

Chaque tableau invite le spectateur à la rêverie dans un jardin féérique baigné de lumière irisée. Dans ce jardin, il existe une règle : prendre soin de chaque instant comme d’une fleur fragile, le bonheur n'étant fait que d'instants éphémères mis en bouquets...

A la manière de Pierre de Ronsard dans ses Sonnets pour Hélène, je vous invite donc, à travers cette collection, à arrêter, un instant, la course effrénée du Temps et à revivre vos plus beaux jours de printemps : "Vivez, si m’en croyez, n’attendez à demain : Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie." 

Carpe Diem !

Lire l'article concernant la genèse de la collection "Renaissance"

COLLECTION AQUALCHIMIE

"Un art qui n’est pas basé sur l’émotion n’est pas un art du tout. L’émotion est le principe même de l’art, son début et sa fin."
Paul Cézanne

Extrait des tableaux de la collection Aqualchimie d'Eliora Bousquet présentés sur le mur d'une galerie

Picto plus d'informations 10 séries de tableaux
Voir les tableaux d'Eliora Bousquet en situation Voir la video de la collection Aqualchimie d'Eliora Bousquet Visiter la boutique de la collection Aqualchimie d'Eliora Bousquet

Résumé :

La peinture a toujours attiré Eliora Bousquet, en raison de l'infinie variété de couleurs que l'on peut créer. Puissamment évocatrices, ces couleurs provoquent des émotions et sensations extraordinaires qui libèrent l'imagination et libèrent... tout court !

En mélangeant les couleurs entre elles, avec de l'eau ou d'autres éléments liquides ou solides, on obtient parfois des résultats que l'on n'espérait pas. La peinture devient incontrôlable, elle prend forme et vit par elle-même, créant une forme de magie, d'alchimie d'où le nom de la collection : "Aqualchimie". L'utilisation d'aquarelle et d'encre liquide soufflées rend hommage à deux des cinq éléments fondamentaux les plus chers à l'artiste : l'air et l'eau, qui sont à la source de cette collection abstraite et expérimentale abritant dix séries de tableaux.

Histoire de la collection :

Ma collection abstraite "Aqualchimie", réalisée à l’encre sur toile ou papier Yupo, évoque à la fois des coraux marins et des paysages célestes étoilés, des abysses profondes et des galaxies imaginaires lointaines.

La composition est volontairement fluide, pour valoriser les éléments "eau" et "air" et signifier que l'univers, comme ces éléments qui le composent, est en constante évolution et en mouvement, impermanent, inaccessible, mais éternel.

Ma collection "Aqualchimie" est une invitation à explorer l'univers infini qui nous entoure, suggérant un lien intime et harmonieux entre le microcosme et le macrocosme, qui ne sont que les deux faces d'une même pièce. En effet, dans l'infiniment petit et dans l'infiniment grand, tout est interconnecté ; des plus petites particules aux confins de l'univers où les étoiles pullulent, la beauté et la perfection sont partout et se conjuguent à l'infini. Dans une goutte d'eau ou dans une cellule vivante, on peut trouver un monde où tout est en mouvement, où des milliers de processus se déroulent à chaque instant, créant un écosystème d'une richesse incroyable. Et dans l'immensité de l'espace et du ciel étoilé, on peut découvrir des galaxies féériques et rêver à des univers parallèles, où la beauté est si grande qu'elle ne peut que nous émerveiller, où l'inconnu est si vaste qu'il peut parfois nous effrayer. Le microcosme et le macrocosme, unis dans leur complexité, créent un équilibre délicat, une danse infinie, où chaque élément est essentiel à l'ensemble, où la vie et la beauté sont présentes à chaque niveau.

"Aqualchimie", mot-valise entre "Aqua" (faisant référence à la peinture à l’encre liquide) et "Alchimie" (symbolisant la magie qui opère lorsque l’encre se diffuse et se mélange de façon tout à fait improvisée avec les autres couleurs) est une collection d’œuvres éphémères, à l’image de notre existence. L’encre qui glisse sur le papier à toute vitesse, comme si elle ne pouvait jamais trouver le temps de se fixer et que l’on a du mal à contrôler, symbolise la vie qui passe si vite que l’on ne prend parfois pas le temps de la vivre, toujours à courir après quelque chose de nouveau…

À travers les peintures de cette collection, je souhaite transmettre un message aux spectateurs, qui est aussi une conviction, une croyance profonde : l'existence d'un plan parfait dans l'univers, où tout est relié par des mouvements, couleurs et symboles, comme dans le poème romantique "Correspondances" de Charles Baudelaire.

Je vous invite à contempler la beauté de notre univers et à vous reconnecter avec lui, car nous faisons tous partie intégrante de cet ensemble harmonieux : chacun de nous est unique, a une place importante et un rôle à jouer dans cet ordre parfait !

Bien que la technique picturale utilisée soit différente, les peintures de ma collection "Aqualchimie" rejoignent ainsi, symboliquement, celles de mes collections "Visions célestes" et "Cosmose": elles sont un hymne à la vie et à l'harmonie universelle, un hommage poétique à la puissance créatrice de notre monde, une invitation à s’émerveiller devant la beauté qui nous entoure et que nous oublions parfois de regarder dans le tumulte du quotidien.

"Aqualchimie" représente un écosystème merveilleux, où le ciel et l'océan se rejoignent, où les coraux multicolores rivalisent de splendeur avec les nébuleuses et constellations, Elle vous invite à oublier un instant notre monde où tout n’est que "surfaces" pour plonger un peu plus bas, voler un peu plus haut, jusqu’à trouver votre place en tant que maillon précieux d’une chaîne infinie…

COLLECTION COSMOSE

"L'art est la façon de sentir, d'aimer et d'interpréter les battements du coeur de l'univers."
Roch Carrier

Extrait des tableaux de la collection Cosmose d'Eliora Bousquet présentés sur le mur d'une galerie

Picto plus d'informations 12 séries de tableaux
Voir les tableaux d'Eliora Bousquet en situation Voir la video de la collection Cosmose d'Eliora Bousquet Visiter la boutique de la collection Cosmose d'Eliora Bousquet

Résumé :

La collection "Cosmose" d'Elisabeth Eliora Bousquet, réalisée à l'acrylique fluide sur toile (technique de coulage ou "pouring") est une ode à la beauté de notre univers et un hommage à son Créateur. Cette collection abstraite dont le titre "Cosmose" évoque l'harmonie (osmose) des différents éléments situés entre micocosme (évocation de fonds marins) et macrocosme (Cosmos), est composée de paysages imaginaires. Elle compte douze séries de tableaux.

Histoire de la collection rédigée par l'Artiste :

Dans l'immensité infinie du cosmos, où les galaxies dansent en un ballet céleste éternel, une nouvelle constellation de créativité émerge... Sous le nom évocateur de "Cosmose" (mot valise entre "Cosmos" et "Osmose") ma collection abstraite de peintures réalisée par coulage à l’acrylique fluide sur toile (ou "pouring"), incarne l'union intime entre les différents éléments de notre univers (galaxies, constellations, étoiles,…).

Chaque toile est une invitation à plonger dans l'abstraction profonde de l'univers, à explorer ses mystères infinis et à ressentir l'essence même de sa beauté. Dans un tourbillon de bleus turquoise électriques, de bleus pétrole, de bleus nuit profonds, de nuances de vert apaisantes et de violets mystérieux et envoûtants, les toiles captent l'énergie vibrante d’étoiles imaginaires, de nébuleuses chatoyantes et de galaxies féériques. Le jaune cadmium et le rouge carmin viennent ponctuer cette symphonie céleste, apportant une touche de chaleur au froid de l'espace infini. Chaque couleur, chaque nuance, chaque mouvement, est une ode à la puissance créatrice qui a façonné notre univers.

À travers chaque coup de pinceau, je tente, en effet, humblement, de célébrer la grandeur du cosmos, offrant une vision unique et personnelle de sa splendeur infinie. Car à mes yeux, le Ciel, dans tous les sens du terme, est la plus belle œuvre d’art au monde. Une œuvre vivante si parfaite qu’elle ne peut être reproduite. Mon objectif consiste donc à offrir de simples représentations de paysages célestes imaginaires : le cosmos tel que je l’imagine, évoluant sans cesse dans sa magnificence éternelle.

Ainsi, "Cosmose" est bien plus qu'une simple collection artistique ; c'est une célébration éclatante de la beauté intemporelle du Ciel, une offrande à la majesté du Créateur tout-puissant de notre univers. À travers mes toiles, je vous convie, chers spectateurs, à un voyage poétique transcendant les limites de l'imaginaire, je vous invite à vous émerveiller devant la magie du cosmos, où chaque couleur, en harmonie avec d’autres, trouve sa place dans la symphonie éternelle de l'univers.

COLLECTION VISIONS CÉLESTES

"C’est quand il y a quelque chose au-dessus de la vie que la vie devient belle."
Jean d’Ormesson

Extrait des tableaux de la collection Visions célestes d'Eliora Bousquet présentés sur le mur d'une galerie

Picto plus d'informations 5 séries de tableaux
Voir les tableaux d'Eliora Bousquet en situation Voir la video de la collection Visions célestes d'Eliora Bousquet Visiter la boutique de la collection Visions célestes d'Eliora Bousquet

Résumé :

Depuis sa plus tendre enfance, Eliora Bousquet est passionnée, fascinée, émerveillée par le ciel, les étoiles, notre univers si parfait de beauté et de mystère. La collection abstraite "Visions célestes", constituée de cinq séries de tableaux, représente l'au-delà tel que l'artiste l'imagine et l'a souvent rêvé : un espace intemporel où beauté rime avec éternité, laissant toute la place à l'imagination, mère de l'inspiration et de la créativité.

Histoire de la collection rédigée par l'Artiste :

Lorsque j’étais enfant, les soirs d’été, mes parents, mon frère et moi prenions place sur le banc dans le jardin et regardions le ciel étoilé pendant que papa jouait de la guitare. J’avais à peine 7 ans et j’étais émerveillée et totalement subjuguée par ce spectacle nocturne féérique. Je me souviens avoir demandé à mon père, qui a désormais rejoint ces merveilleux astres au firmament :

- "Papa, elles sont loin ces étoiles ?"
- "Ah oui ! Très très loin ! Elles sont dans l’espace infini !"
- "Papa, c’est quoi l’infini ?"
- "L’infini ?... Eh bien… quand tu y arrives, c’est encore un peu plus loin !"

Je crois que depuis cette date, je n’ai jamais cessé de vouloir me rapprocher du ciel. N’en ayant pas les moyens sur ce plan terrestre bien limité, je passe mon temps à l’imaginer en retranscrivant, sur des toiles aussi blanches que la nuit est noire, avec des dizaines de couleurs irisées, vives ou fondues, tous les paysages que je vois en rêve, d’où le titre de ma collection: "Visions célestes".

En dehors de mes lectures d’ouvrages dédiés au cosmos, dont je suis passionnée, j’ai trouvé l’inspiration de cette collection de peintures atmosphériques abstraites dans la poésie romantique française et anglaise de la seconde moitié du 19ème siècle (Alphonse de Lamartine, Charles Baudelaire, Théodore de Banville, Paul Verlaine, Victor Hugo, William Wordsworth, John Keats, William Blake, Percy Bysshe Shelley,…). J'aime ce genre poétique en particulier pour l'hommage vibrant rendu à la beauté de la nature et à la simplicité des choses, pour sa musicalité, pour les sentiments exacerbés dont elle est empreinte, souvent à mi-chemin entre espoir et désespoir, pour les questions existentielles qu'elle pose à force de métaphores filées, clairs-obscurs et images surréalistes

Ma collection "Visions célestes" parle du ciel tel que je l'imagine, sans jamais reproduire de paysages existants. Ce ciel, je l'aime, car il appartient à tout le monde, bien que personne n'en soit le maître. C'est un espace éternel, d'une beauté vraiment divine, fait de perfection et d'harmonie, inaccessible, mais source d'inspiration permanente ; un espace entre hier et demain, où la liberté prend son essence et l'imagination, son envol…

A ce titre, je dédie mes "visions célestes" à tous ceux qui ont conservé leur âme d'enfant et savent s'émerveiller, même à l'hiver de leur âge. Nous vivons, chaque jour, au coeur de la plus belle oeuvre d'art qui soit; une oeuvre qui a tant de valeur qu'elle n'a pas de prix... Prenez un peu de temps pour l'admirer et SVP protégez-la !

EXPOSITIONS VIRTUELLES

Découvrez toutes mes collections de peinture 24h/24 et 7j/7 dans le cadre d'expositions digitales gratuites sur ma page Art_Eliora_BousquetVisuel présentant la galerie d'expositions de peintures virtuelles d'Eliora Bousquet

TEMOIGNAGES


Site internet (dont cahier des charges), peintures, créations et textes © Elisabeth Eliora Bousquet 2009 Tous droits réservés E. BOUSQUET ® Site en langue française  Site en langue anglaise

 Tous les contenus de ce site sont protégés par des droits d'auteur en France et dans 179 autres pays sous 2 contrats distincts. Reproduction, même partielle, strictement interdite.
.
Site responsive desktop et mobile Paiements sécurisés via Paypal Paiements sécurisés via Paypal par carte bancairePaiements par chèque ou virement bancaire
 Logo de l'ADAGP gérant les droits d'auteur d'Eliora Bousquet  Dictionnaire de cotation des Artistes Logo Copyright Dépôt - Protection du site internet et des créations d'Eliora Bousquet  
Logo Copyright France et accès au certificat d'Eliora Bousquet

#art #peinture #tableaux #artabstrait #abstraction #creations #decoration #arttherapie